vendredi, décembre 3

Julien Aubert, député et traître

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Assemblée Nationale a voté ce 18 novembre 2021 une loi de réparation pour les harkis. Les députés ont discuté avant de voter, ce que l’AFP relate, ce même 18 novembre.

D’après TV5monde : « Ces hommes qui n’avaient pas de prénom français et étaient de religion musulmane ont mieux défendu la France que certains traîtres à la Nation », a aussi souligné Julien Aubert (LR) dans une allusion sibylline à des déclarations de M. Zemmour.
Le député du Vaucluse a au passage dénoncé la reconnaissance en 2018 par Emmanuel Macron de la responsabilité de l’Etat dans la disparition et la mort sous la torture du mathématicien Maurice Audin, en 1957. Un militant de l’indépendance algérienne que M. Aubert a présenté, sous les protestations de la gauche, comme un « traître » à la patrie.

D’après La Provence : « Ces hommes qui n’avaient pas de prénom français et étaient de religion musulmane ont mieux défendu la France que certains traîtres à la Nation », a aussi souligné Julien Aubert (LR) dans une allusion sibylline à des déclarations de M. Zemmour.
Le député du Vaucluse a au passage dénoncé la reconnaissance en 2018 par Emmanuel Macron de la responsabilité de l’Etat dans la disparition et la mort sous la torture du mathématicien Maurice Audin, en 1957. Un militant de l’indépendance algérienne que M. Aubert a présenté, sous les protestations de la gauche, comme un « traître » à la patrie.

On pourrait attendre de la part des médias un minimum de travail journalistique mais il suffit désormais de copier/coller une dépêche AFP pour faire du remplissage. Et voilà un député qui fait semblant de s’en prendre à l’ignoble Zemmour, qui n’avait pas attendu trois ans pour oser dire que Maurice Audin méritait douze balles dans la peau, et qui se contente de hurler avec le loup. Tout député qu’il est, il est lui-même traître à l’idée même de République, dont il est l’élu. Car le 13 septembre 2018, le président de la République a simplement reconnu que Maurice Audin avait été, comme des milliers d’autres, victime d’un système antirépublicain, mis en place par les autorités de la République : arrestations arbitraires, tortures, exécutions sommaires.

Voilà encore un député qui tombera dans les poubelles de l’Histoire.

Share.

About Author

Leave A Reply